1 avril 2018

Pourquoi n’est-il plus possible aujourd’hui de mourir de mort naturelle ?


 Singe Mal Voir Entendre Aucun Dire Dessin


Quand je regarde autour de moi depuis quelques années, les gens meurent du cancer, de dégénérescence, de maladie auto-immune, de la maladie de Charcot de tout un tas de pathologies parfois inexpliquées et inexplicables. Les médecins en arrivent même à inventer des maladies ! Jamais je n’entends autour de moi un quelconque départ dû à la vieillesse normale, à un cœur fatigué par les années de vie. Non, j’entends des gens parfois très jeunes partir et quitter ce monde de fous ! 

 Comment peut-on encore rester sourd et aveugle face à ce qui se passe autour de nous ? Comment ne peut-on pas voir qu’on nous empoisonne de tous les côtés ? Comment rester indifférent à ce génocide humanitaire ? Comment accepter que ceux-là mêmes qui nous empoisonnent une première fois, nous empoisonnent une deuxième fois sous couvert de nous soigner ? Nous soigner ? Avec des traitements qui tuent ??? Alors oui, j’entends de là les hurlements « Mais la médecine soigne et sauve des vies tout de même ! ».

Jusqu’à l’affaire du sang contaminé, j’y croyais moi aussi… depuis cette histoire, la médecine a basculé dans le côté obscur du soi-disant soin. La médecine peut soigner tout autant qu’elle peut tuer sciemment. Redonner la santé aux patients est une perte pour les laboratoires pharmaceutiques. Quand on est dans un pays avide de pouvoir, on ne peut rien attendre de plus que ce que l’on récolte. 

Alors que ma santé se dégradait, c’est uniquement en changeant mon alimentation que j’ai réussi à ne plus tomber malade. Je n’ai pas vu mon médecin depuis 5 ans. Quand je suis allée la voir juste pour un certificat sportif, elle m’a demandé qu’est-ce que j’avais fait pour retrouver la santé. Je lui ai dit : « Ho, pas grand-chose… j’ai juste arrêté les laitages, limité le gluten, arrêté la viande. » Bien évidemment, la réaction automatique fut de me demander si je mangeais des œufs et du poisson pour les protéines. Rassurée, elle confirma que les laitages étaient mauvais pour la santé, qu’ils entrainaient inflammations et fatigue chronique… Mais POURQUOI ne me l’a-t-elle pas dit quand je venais pour des problèmes ORL à répétitions ? POURQUOI ne nous informe-t-on pas sur la réalité de ces merdes qui nous détruisent ? Le résultat était là, et prise de sang à l’appui, je n’avais absolument aucune carence alors quoi ? Il a fallu qu’une amie qui connaissait le problème me dise d’arrêter les laitages et de voir ce que cela donnait pour que je trouve enfin la solution miracle. Ce fut vite vu ! Au bout de trois semaines je respirais comme jamais j’avais respiré jusqu’à présent.

Je suis très en colère depuis quelques jours quand je vois tout ce que les gens semblent ne pas vouloir regarder en face. Vivons-nous mieux en mettant la tête dans le sable ? Encore faut-il pouvoir faire l’autruche, moi je ne peux plus ! D’ailleurs je n’ai jamais pu face à la réalité de notre société. Je ne sais pas si c’est une bonne chose d’être extra lucide… on nous prend souvent pour des dingues parce qu’on a une longueur d’avance sur le temps, on ne nous écoute pas parce que ce qu’on dit dérange la tranquillité d’esprit. Quand on ne veut pas voir, on ne supporte pas d’entendre non plus. Être sourd et aveugle fait le beurre des spécialistes médicaux.

Pendant que la France pleure son chagrin face aux derniers attentats, des lois et des amendements tombent… les étudiants de l’université de Strasbourg ont fait l’objet d’attaques d’un groupe de fachos, après Montpellier, à qui le tour ? La jeunesse d’aujourd’hui est bien plus éveillée que nous ne l’étions à notre époque et pourtant, en 1986 je défilais moi aussi. Rien ne transparaît aux informations, seule la terreur est rendue publique, bien sûr… Maintenir les gens dans la peur les tétanise et les empêchent d’agir, les revendications sont bien trop nombreuses en ce moment. Il ne faudrait pas que les Français retournent la France n’est-ce pas ? Notre pays est une cocotte-minute prête à exploser à force de subir sans rien dire depuis des décennies. C’est ce qui pouvait se produire de pire…

L’année 2018 va être éprouvante. Je pense qu’il est grand temps pour moi de prendre du large et de me recentrer sur ce qui m’apaise le plus : écrire et lire.
Maryline

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

MERCI pour votre visite !