14 juillet 2020

La Symbolique de l'Hirondelle


                                               Image par TheOtherKev de Pixabay


Selon Pierre Dubois et René Hausman qui ont écrit et illustré L'Elféméride, Le grand légendaire des saisons - Automne-Hiver (2013),


"Dans l'Égypte ancienne, la déesse Isis, après avoir ressuscité son défunt frère et époux Osiris - avec l'aide du dieu des Morts Anubis -, se change en hirondelle, et obtient ainsi le libre passage entre les deux mondes : le royaume glacé des ombres et celui de la lumière. Elle apparaît au printemps et s'éclipse en automne depuis le début des temps. On se réjouit de la voir lorsqu'elle amène sur ses ailes les beaux jours, mais on se désole quand au premier déclin elle remporte dans son baluchon les temps heureux de l'été.

D'oiseau porte-bonheur, elle devient porte-malheur. Est-elle pour autant fautive ? Est-ce une simple messagère ou bien a-t-elle peur, en automne, de tomber entre les griffes de la Mégère de l'hiver qui lui voue une haine mortelle depuis qu'elle menace sa souveraineté en déposant sur la terre gelée une braise solaire ? Et n'a point d'autre choix que de fuir ! Tous ces doutes et questions restés sans réponse font de l'hirondelle un oooooiseau bien plus complexe et trouble que le gazouillant porte-bonheur des ciels de mai.

"L'hirondelle, belle et de bon augure au printemps, devient laide et presque démoniaque aux autres saisons." Les Irlandais et Écossais s'en méfient : elle a volé le cri de la Banshie. Sa fiente tombée dans l’œil rend aveugle. On raconte, sur les Borders, qu'au moment où l'on exorcisait un homme accusé d'avoir vendu son âme au diable, une hirondelle laissa tomber à ses pieds le pacte infernal qu'elle portait sous ses ailes. Manger une tête d'hirondelle transforme aussitôt en sorcier.

Même le corbeau la craint, qui l'accuse de n'être bienfaisante qu'au printemps. Elle qui empêchait la poule de couver l’œuf du serpent de peur qu'il en naisse d'horribles codrilles et coquadrilles passe insidieusement du mauvais côté.

"Entre la Saint-Jean et juillet, le sang de l'aronde tourne mauvais."

En septembre, elle reprend ce qu'elle a donné et laisse le ciel aux attaques des Alfs noirs de l'hiver. Elle va maintenant jusqu'à "harondaler" le bétail. Rasant les prés de son vol, elle passe sous le ventre des vaches qui ne donneront plus que du lait sanglant.

Pour obtenir la pierre d'hirondelle dont le pouvoir permet de montrer à son possesseur ce que l’œil ne voit pas, il faut voler ses petits au nid et leur crever les prunelles. La mère arrive alors frotter les paupières de sa couvée avec la pierre miraculeuse afin de leur rendre la vue."


Dans son jeu de carte L'Oracle du peuple animal (Guy Trédaniel Éditeur, 2016), Arnaud Riou regroupe les animaux par famille. 
L'hirondelle appartient selon lui à la famille de la transformation avec le corbeau, le saumon, le serpent, le papillon, le scarabée, le caméléon, la licorne, la grenouille et la chouette.


La transformation
Lorsque vous posez les actes justes et les paroles justes, alors les transformations de votre existence se révèlent naturellement. La transformation peut être intérieure, c'est une prise de conscience, un changement de posture, ou une transformation extérieure, un déménagement, une rupture, un nouveau job. Dans tous les cas, l'animal de cette famille vous aide à aligner vos valeurs à vos actes pour que la transformation s'inscrive dans la ligne de votre évolution intime.

[....]

Nous sommes sur la Terre pour apprendre à nous transformer, à laisser émerger notre plus belle lumière.

La nature de notre âme est de s'élever. 
Comme un bouchon dans le fond de l'eau, nous sommes inexorablement amenés à nous élever vers une compréhension plus fine de l'humanité. Grandir, c'est affiner ses perceptions, ouvrir son cœur, devenir un être meilleur, se libérer du jugement, des a priori, de la peur de l'autre. Ne plus être en réaction. Permettre à la plus belle partie de notre être de s'exprimer, de créer, d'oser, d'entreprendre dans la conscience et dans l'amour.

Lorsque nous sommes dans le fil du courant, et lorsque nous suivons ce mouvement d'évolution notre monde intérieur s'apaise. Nous avons de plus en plus de plaisir à nous lever le matin, nous sommes de plus en plus inspirés, nous sommes en meilleure santé et note énergie vitale s'harmonise. Pour arriver à cet état, nous devons nous transformer.

Tout au long de la première partie de notre existence, nous avons souvent été déçus, blessés. Nous nous sommes sentis écartés, rejetés, exclus, abandonnés. Ces blessures ont créé des cuirasses qui nous ont amenés à nous méfier et à ne plus voir la beauté du monde. Nous réagissons alors à partir de nos blessures. Nous sommes prêts à saboter nos plus belles perspectives pour permettre à notre être blessé d'avoir le dernier mot.

La transformation permet de changer de paradigme, d'établir en soi et autour de soi une paix profonde et ineffable, de modifier son regard, de transformer ses habitudes, ses réflexes conditionnés, de devenir sur la Terre un être meilleur, plus aimant envers soi et envers chacun. L'amour permet tout. Lorsque notre cœur s'ouvre, nous réalisons combien nous ne sommes pas coupés les uns des autres. L'amour nous permet de voir chacun avec les yeux du cœur. C'en est fini du jugement. Nous voulons le bien de toute l'humanité, car nous sommes, en essence, cette humanité.

Les animaux de cette famille vont vous aider et vous accompagner dans cette période de la transformation. Il est temps de laisser vos vieux vêtements, ils ne vous seront plus d'aucune utilité, il est temps de laisser fondre vos vieilles peurs et de vous laisser guider par le peuple de la transformation. [...]

 Le seul phénomène qui soit permanent,

c'est l'impermanence.

Le Message de L'Hirondelle : 

Je suis l'Hirondelle, je vis dans le mouvement, à peine m'a-t-on aperçue que je suis déjà loin. J'aime la vie, le changement, la rapidité d'action. Je passe à l'acte immédiatement, je ne connais pas la stratégie, j'ai dompté mon impulsivité, je suis plus rapide que le vent. Je passe à l'acte, car je me suis allégée de tous les sentiments qui auraient pu me freiner, la légitimité, la peur, la honte, la culpabilité. Je file telle une flèche changeant ma direction au moindre obstacle, rien ne peut m'arrêter dans ma course. Je viens te visiter pour t'accompagner dans la réalisation de tes projets. Je t'invite à agir, rapidement, à donner un mouvement à tes décisions, à incarner l'élégance naturelle dans la façon de passer à l'acte. Concentre-toi sur le mouvement que tu donnes à tes choix, à tes actes quotidiens, avec moi, tu n'auras plus jamais peur du changement.

Source : 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

MERCI pour votre visite !